Le nouveau test sanguin pour la fibromyalgie est précis à 99%

Un nouveau test de sang pour la fibromyalgie est plus précis que nous le pensions avant et ne confondra pas le désordre de la douleur chronique avec d’autres maladies telles que le lupus et l’arthrite rhumatoïde, selon le médecin qui a développé le test.

Bruce Gillis, MD, fondateur et CEO of EpicGenetics, une compagnie en recherche bio basée à Santa Monica, CA. a dit: “Nous n’avons pas vu aucun chevauchement entre les biomarqueurs de la fibromyalgie et les modèles du système immunitaire des patients avec l’arthrite rhumatoïde et le lupus. Ceci coupe réellement le souffle aux défaitistes tout autour.” 


Le test FM
regarde pour des molécules de protéines dans le sang appelées chemokines et cytokines, lesquelles sont produites par les cellules blanches. Les patients avec la fibromyalgie ont moins de chemokines et de cytokines dans leur sang, selon Gillis, et comme résultat ont un système immunitaire plus faible que la normale des patients.EpicGenetics a présenté le test FM en mars, l’appelant le premier test de sang définitif pour la fibromyalgie, un désordre mal compris qui est caractérisé par de la douleur profonde des tissus, de la fatigue, des maux de tête, de la dépression et un manque de sommeil. Les résultats du test seront normalement disponibles dans une semaine.

Les opposants ont dit que les mêmes biomarqueurs du système immunitaire peuvent être trouvé chez les personnes avec d’autres maladies, telles que l’arthrite rhumatoïde et le lupus, rendant le test de sang peu fiable.

Cependant, dans une nouvelle recherche impliquant plus de 300 patients avec soit la fibromyalgie, le lupus ou l’arthrite rhumatoïde, Gillis a dit que seulement les patients avec la fibromyalgie ont eu des niveaux sous la normale de chemokines et de cytokines.

Gillis a dit à National Pain Report. “Ils n’ont pas les mêmes biomarqueurs du système immunitaire. Non pas du tout. Les modèles que nous voyons dans le lupus et l’arthrite rhumatoïde, ont un processus inflammatoire. Mais nous ne voyons pas les mêmes biomarqueurs avec la fibromyalgie.”

Gillis a dit que la recherche est encore à être finalisée et il espère l’avoir publié dans une revue pair du medical journal dans quelques mois.

Quand le test FM a été présenté en premier, EpicGenetics a dit qu’il était à 93% précis pour le diagnostique de la fibromyalgie. Gillis dit que la sensibilité du test est maintenant estimé à 99%, lequel est à peu près le même que le test utilisé pour diagnostiquer le VIH.

Dr.Bruce Gillis

The National Institutes of Health estime que 5 millions d’américains souffrent de fibromyalgie — et des millions de plus dans le monde — mais jusqu’à maintenant seulement quelque centaines ont signé pour prendre le test FM. Gillis dit que le coût de 744$, lequel est généralement non couvert par l’assurance santé, pourrait être une barrière pour plusieurs patients.

“Beaucoup de personnes qui ont été diagnostiquées avec la fibromyalgie ne travaillent pas. Et parce qu’elles ne travaillent pas elles n’ont pas les moyens de payer pour le test. Elles n’ont pas d’assurance santé,” a dit Gillis, ajoutant que certains assureurs ont payé pour le test dans des cas d’indemnité au travailleur.

“Quand on a commencé au début, ça nous coûtait 12 500$ pour analyser les paramètres du système immunitaire d’un patient. Alors nous avons descendu le prix très, très bas.”

Gillis espère diminuer le prix du test FM encore plus bas en autorisant d’autres laboratoires à prélever le sang et poster les échantillons de sang à EpicGenetics.

Quoi qu’il en soit, les patients avec la fibromyalgie sont excités qu’un simple test puisse finalement être disponible pour diagnostiquer un désordre pour lequel leur médecin et leur famille sont souvent sceptiques. Ça prend une moyenne de 3 à 5 ans pour un patient avec la fibromyalgie pour être diagnostiqué.

Celeste Cooper, une patiente avec la fibromyalgie a dit: “Avoir un marqueur de sang fiable va faire plus que nous valider comme patients. Ça va ouvir un champ d’optimisme et de possibilités pour les chercheurs compatissants au sujet de définir cet horrible désordre.”

“Une fois qu’on va avoir un test biologique, nous allons savoir que les participants à l’étude ont en effet la fibromyalgie. Il n’y aura pas de résultats faussés, et la discussion de la maladie psychologique sera du passé.  Ceci est une pensée savoureuse.”


Les chercheurs en Ohio sont aux stages initiaux de développer un autre type de test de sang pour la fibromyalgie. Utilisant un microscope infrarouge superpuissant, ils ont identifié un modèle de molécules dans le sang qui apparaît être unique chez les patients avec la fibromyalgie.Dans les derniers mois, il y a eu plusieurs découvertes potentielles dans la recherche de la fibromyalgie.

Une autre équipe de chercheurs à New York ont trouvé que les patients avec la fibromyalgie ont un excès de fibres nerveuses sensorielles dans les vaisseaux sanguins de leurs mains, lesquels peuvent perturber la circulation sanguine dans tout le corps.

Cooper dit que “Dans moins de six mois nous avons deux reportages d’études sur l’analyse réussit de la fibromyalgie utilisant des marqueurs de sang. Il apparaît maintenant entrer d’une théorie du domaine humain  au-delà d’un débat.”

“C’est gagnant pour la communauté scientifique et gagnant pour le patient. Je doute que ceci est la dernière. Attendez-vous à plus de recherches, parce que la course est commencée et quelle belle course elle va être pour ceux d’entre nous qui vivons avec la fibromyalgie à tous les jours.”

La recherche pourrait aussi mener à la découverte d’un marqueur génétique pour la fibromyalgie — un gène qui rendrait certaines personnes plus probable à développer le désordre.

EpicGenetics garde plusieurs des échantillons de sang qu’ils recoivent des patients qui prennent le test FM, dans l’espoir qu’un jour on puisse les avoir analysé pour RiboNucleicAcid (RNA), les molécules impliquées dans les protéines de synthèse et la transmission de l’information génétique.

“Plus de patients nous avons, plus le RNA peut regarder pour les marqueurs de gène. Si nous pouvons avoir des milliers et des milliers de spécimens, ce sera déjà plus facile de trouver les marqueurs génétiques spécifiques,” dit Gillis.

 

Loading...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *