Comment tester la fibromyalgie

La fibromyalgie est un mystère pour la plupart des médecins. Par conséquent, le dépistage de la fibromyalgie peut être un défi de taille. C’est quoi vraiment? Douleur nerveuse? Douleur musculaire? Douleur nerveuse ressentie dans les muscles, confondue avec une douleur musculaire? Est-ce que c’est lié à la thyroïde? Est-ce une blessure et structurellement liée? Ou est-ce mon problème préféré de tous les temps qui se fait passer pour une fibromyalgie, une faible teneur en dopamine.

Il y a dix ans, j’ai eu un patient qui était skieur alpin et qui avait participé à plusieurs jeux olympiques, ce qui se traduit par des accidents à haute vitesse et à fort impact sur des champs de glace et de neige. Elle avait des douleurs au genou et à l’épaule qui étaient si manifestement structurelles à cause de ses blessures sportives que nous n’avons même pas parlé de cela comme d’un problème potentiel à étudier. Trois jours. Je veux dire littéralement trois jours sur son programme de renforcement dopaminergique basé sur son test d’acides organiques et elle était complètement indolore! Comment cela pourrait-il arriver? Nous étions tous les deux incrédules. Ce fut une profonde leçon pour moi en tant que pratiquant que les choses ne sont pas toujours comme elles semblent.

La douleur chronique peut être d’origine inflammatoire. J’ai eu des dizaines de patients dont la lombalgie chronique persistante avait disparu avec un protocole de traitement du parasite. Comment cela pourrait-il être? Eh bien, il existe des liens entre le système nerveux et le tractus gastro-intestinal. L’irritation dans le tractus gastro-intestinal déclenche des signaux vers les nerfs qui proviennent du bas du dos. Par conséquent, vous souffrez d’une lombalgie chronique déclenchée par une inflammation GI. J’ai vu d’innombrables, probablement plusieurs centaines de cas de douleurs chroniques au bas du dos, résolus avec un simple ajustement valvulaire iléo-colique. Encore une fois, les liens viscéro-somatiques où des organes internes sous contrainte génèrent ce qui semble être des problèmes de bas du dos.

Ainsi, dans un monde où nous essayons de diagnostiquer les fondements de tout type de douleur chronique, nous sommes confrontés à tant de variables que même le clinicien le plus attentif et le plus réfléchi peut être perplexe. Un médecin pressé, sans formation approfondie sur les problèmes structurels, peut provoquer des problèmes gastro-intestinaux et même des problèmes apparemment distants comme les allergies alimentaires et les problèmes de thyroïde.

Dr. David Brady – Diagnostic, tests et médecine

Dans ce mélange, nous trouvons la condition de la fibromyalgie. Les mécanismes qui sous-tendent la fibromyalgie sont souvent ignorés ou entièrement mal compris, ils sont souvent diagnostiqués chez les personnes qui n’en ont pas et un diagnostic précis est rare.

Le problème a été traité dans un livre récent du Dr. David Brady intitulé The Fibro Fix, que je recommande vivement à toute personne, patient ou médecin, intéressée par ce domaine. Le Dr Brady est un enseignant, chercheur et clinicien très respecté, qui est un leader fort dans notre communauté de la médecine fonctionnelle. J’ai assisté à un séminaire sur la fibromyalgie que le Dr Brady a enseigné l’année dernière à New York et j’ai été choqué de constater à quel point ma compréhension de la maladie était mauvaise à l’époque. Si vous avez la possibilité d’assister à un séminaire du Dr Brady, je vous exhorte à y aller, car même une compréhension élémentaire de cette maladie pourrait aider un grand nombre de patients dans votre pratique, ou tout au moins se procurer un exemplaire de son livre. .

En raison de la confusion qui règne autour de ce sujet, je voudrais résumer certaines des informations que le Dr. Brady nous a enseignées lors de la conférence et vous présenter une introduction générale à ce sujet, basée sur ses recherches et ses écrits. Nous passerons en revue les tests de fibromyalgie ainsi que les nombreux types de médicaments contre la fibromyalgie.qui sont fréquemment utilisés dans cet article. La principale confusion autour de cette maladie concerne la manière dont les médecins diagnostiquent la fibromyalgie et le fait que de nombreux problèmes médicaux différents et très fréquents peuvent se présenter de manière très similaire à un véritable cas de fibromyalgie en ce qui concerne les symptômes. Un dysfonctionnement mitochondrial ou un épuisement des surrénales et des problèmes de rythme circadien peuvent tous déclencher une fatigue et une douleur pouvant être interprétées à tort comme une fibromyalgie. En fait, de nombreuses affections peuvent déclencher une douleur chronique et des courbatures pouvant être imputées à la fibromyalgie. La façon dont cette maladie peut être diagnostiquée aussi facilement est due à une analyse de déclenchement des cheveux effectuée par des médecins. Une femme qui se plaint de douleurs articulaires et musculaires, de problèmes gastro-intestinaux tels que la constipation et de symptômes supplémentaires tels que l’insomnie et l’anxiété sera souvent diagnostiquée comme atteinte de fibromyalgie.

 

Prêt, Feu, But

La précipitation au jugement d’un diagnostic de fibromyalgie élimine tout processus d’investigation sur ce qui pourrait se passer réellement sous la surface.

La position officielle de l’American College of Rheumatology est que la fibromyalgie est un diagnostic d’exclusion, ce qui signifie qu’en raison du chevauchement important entre cette maladie et d’autres problèmes de santé courants, il est nécessaire de faire un travail complet pour déterminer si un diagnostic de fibromyalgie est précis ou non. Dans la pratique, le diagnostic de la fibromyalgie est rapidement transmis sans analyse approfondie des problèmes sous-jacents qui pourraient en résulter, ce qui conduit à une frustration sans fin et à la souffrance de nombreux patients qui arrêtent de rechercher ce qui pourrait ne pas être correct lorsqu’ils obtiennent le diagnostic de manière inappropriée. et figure qu’ils sont coincés avec le problème.

Au cours de 20 années de pratique de la médecine fonctionnelle, j’ai appris qu’une évaluation précise de la cause sous-jacente du problème au début du traitement est la clé absolue de la réussite du patient. Mon prof Le Dr Timmins, au contraire, appelait l’opposé de ce «prêt, feu, but», ce qui signifie que trop souvent, les médecins «s’en vont» avec un traitement comprenant des médicaments potentiellement dangereux, avant de terminer un travail approfondi. Il disait toujours: «les chances de succès d’un traitement dépendent entièrement des informations diagnostiques que vous collectez avant de commencer le traitement.” Cela semble tellement ridiculement évident qu’il ne vaut pas la peine d’être déclaré, mais la réalité est que la majorité des patients que je traite à cet égard, les personnes atteintes de fibromyalgie figurent en tête de cette liste de personnes mal diagnostiquées ou non diagnostiquées.des tests en ligne ou des analyses instantanées qui permettront de régler la douleur chronique Cela demande du temps, de la patience et la volonté d’être rigoureux à chaque étape du processus.

La manière dont les critères de diagnostic de la fibromyalgie sont présentés permet de juger rapidement du côté des cliniciens et d’assumer que c’est la fin de l’histoire. Nous nous retrouvons avec des personnes souffrant d’épuisement surrénalien ou de problèmes thyroïdiens comme Hachimoto ou l’hypothyroïdie, ou même avec des problèmes de métabolisme énergétique dus à des mitochondries aux performances médiocres, toutes regroupées dans cette catégorie diagnostique trop simpliste puisque les patients atteints de ces autres affections peuvent se présenter de manière très similaire. Les médecins étant tellement contraints de faire des visites de courte durée, ces problèmes peuvent facilement être balayés sous le tapis du diagnostic et être manqués.

Problèmes structurels et système nerveux central

Il peut également y avoir confusion avec divers problèmes structurels et beaucoup de gens confondent une douleur de type fibromyalgie avec de vieilles douleurs musculaires, des problèmes structurels avec des restrictions articulaires et des douleurs provenant de divers établissements comme la bursite ou la myofascite.

Les personnes atteintes de fibromyalgie ressentent la douleur dans les tissus du corps, mais le problème vient de très haut dans le cerveau. Le dysfonctionnement du cerveau ou du système nerveux se fait passer pour une douleur articulaire, musculaire ou mécanique localisée. Et la plupart des chiropraticiens et des massothérapeutes se rendront compte, après un certain nombre de traitements, que les personnes atteintes de fibromyalgie, les vrais patients fibromyalgiques, ne répondent pas aux ajustements, travaux de massage et autres types de soulagement de la douleur tels que les exercices et les étirements, car le problème n’est pas localisé à la périphérie du corps, cela provient de signaux cérébraux dysfonctionnels. Si quelqu’un reçoit un soulagement significatif des symptômes de la fibromyalgie suite à des traitements structurels, il ne s’agit pas en premier lieu de la fibromyalgie!

La vraie douleur de la fibromyalgie est omniprésente dans tout le corps et n’est pas isolée d’une zone de blessure telle que le bas du dos ou le cou. Il est également relativement constant, et ne croît ni ne décroît en fonction des niveaux d’activité ou des schémas d’utilisation répétée du stress. Ce type de douleur est lié au fait que les nerfs envoient de mauvais signaux au cerveau, qui sont à leur tour perçus comme une douleur même s’il n’ya ni traumatisme ni blessure, ce n’est même pas un type de douleur inflammatoire comme je le pensais. Ce ne sont que des signaux de douleur interprétés de manière inappropriée dans le cerveau. C’est presque comme un fantôme ou une douleur compensée, mais c’est très, très réel pour ceux qui le perçoivent.

Liée à un traumatisme infantile

En plus d’une forte sensation de douleur dans les tissus mous, cette maladie s’accompagne de fatigue, de difficultés à s’endormir, de problèmes gastro-intestinaux et d’une possible histoire de traumatisme dans l’enfance.

Le cerveau trop actif peut également être lié à un deuxième cerveau trop actif, le système nerveux dans le tractus gastro-intestinal. Cette combinaison conduit à des symptômes cognitifs et IBS comme des symptômes de constipation, ballonnements ou selles molles. Tant de patients atteints de fibromyalgie sont également diagnostiqués avec le SCI.

Un abus sexuel, physique ou un environnement familial extrêmement instable pour un enfant peuvent entraîner le cerveau bloqué dans un mode «toujours actif» faisant partie du développement de la fibromyalgie chez de nombreuses personnes. Les traumatismes de l’enfance peuvent nous jeter dans un état «d’hypervigilance» où nous scrutons constamment le monde à la recherche de dangers potentiels, recherchant la prochaine chose à faire, quelque peu angoissés par le moment présent et enfermés dans un état de pensées négatives constantes.

En ce qui concerne les tests de laboratoire pour déterminer si vous avez la fibromyalgie, il n’y en a pas. Pour diagnostiquer la vraie fibromyalgie, il faut d’abord éliminer toutes les autres possibilités et la façon dont nous pratiquons la médecine aujourd’hui ne le permet malheureusement pas en général. Les médicaments pour la fibromyalgiecomprennent les antidépresseurs et les médicaments anti-épileptiques qui ont été réutilisés par les compagnies pharmaceutiques. La recherche sur ces médicaments ne montre pas de résultats impressionnants. Ce que nous faisons en médecine fonctionnelle peut aider les personnes aux prises avec une grande variété de problèmes de douleur, dont la fibromyalgie. L’évaluation des hormones thyroïdiennes et surrénaliennes, des infections gastro-intestinales chroniques de faible grade, des évaluations de neurotransmetteurs et des problèmes liés aux toxines est généralement dépistée. Les traitements peuvent aller de l’amélioration des neurotransmetteurs calmants tels que le GABA et la sérotonine à l’augmentation des niveaux d’hormones surrénaliennes et thyroïdiennes. De nombreux patients souffrant de douleur chronique / IBS ont des réactions alimentaires ou des agents pathogènes gastro-intestinaux qui, une fois correctement traités, peuvent faire partie de l’équation globale.

Dr Larry Bergstrom, Clinique Mayo, Miracle Medicine Man

Le docteur Larry Bergstrom, directeur du département de médecine intégrative à la clinique Mayo de l’Arizona, m’a appris il y a huit ou neuf ans une leçon cruciale.

Je suis allé lui rendre visite à son bureau des installations Phoenix de la Mayo Clinic. Son bureau avait des roues médicinales amérindiennes, pas exactement ce à quoi on s’attendrait dans un endroit aussi prestigieux. Le Dr Bergstrom avait auparavant dirigé le département de médecine interne de la Mayo Clinic à Rochester. Il était un leader de sa profession dans un contexte médical universitaire et n’était pas étranger à la recherche, à la science rigoureuse ou à la médecine conventionnelle à son plus haut niveau.

Lors de plusieurs de nos entretiens, il a été le premier médecin à me faire remarquer que beaucoup de nos patients souffrant de douleur chronique, mais pas tous, en particulier ceux souffrant de fibromyalgie, ont subi un traumatisme émotionnel ou physique important dans leur enfance. Ce traumatisme ne disparaît pas avec l’âge, surtout chez les femmes. Le traumatisme reste et ce qui a commencé comme un traumatisme émotionnel peut revenir comme une douleur, ce qui semble être une douleur physique. L’un des défis de tous les médecins est de pouvoir aborder ces questions sur leurs antécédents et d’être clair dans leur capacité à retrouver les patients qui ont besoin d’un soutien émotionnel, d’une thérapie et de conseils pour lutter contre les abus commis durant leur enfance. Sans un effort suffisant pour résoudre ces cicatrices émotionnelles plus profondes, de nombreux patients recycleront continuellement leurs souvenirs.

Il y a cinq ans, une femme âgée d’environ 70 ans est venue à mon bureau pour une évaluation de la médecine fonctionnelle. Elle était thérapeute et travaillait comme psychologue depuis 40 ans. Elle avait été abusée sexuellement dans son enfance et nous avons beaucoup parlé de son voyage, littéralement au cours de sa vie. Nous avons discuté de la façon dont elle pourrait vivre sa vie et je ne dirais pas comment elle pourrait passer de la maltraitance, mais elle a décrit comment elle pourrait canaliser cette expérience pour en faire quelque chose de précieux. Bien sûr, elle a décidé de passer sa vie à aider d’autres victimes de maltraitance et bien que cela n’ait pas changé sa réalité et son expérience d’enfance, cela lui a donné un sens de la vie. En tant que cliniciens, nous devons être à l’aise pour poser ces questions à chaque nouveau patient. “Avez-vous été abusé sexuellement ou physiquement dans votre enfance?” Vos parents étaient-ils alcooliques,

Je ne suis pas un thérapeute et je ne conseille pas les gens, mais je sais très bien identifier ces gens et les faire entrer dans les bureaux de ceux qui peuvent aider. Surtout dans notre rôle dans la médecine alternative, nous attirons beaucoup de patients atteints de maladies chroniques mystérieuses et je crois plus que notre juste part de ceux qui ont eu des problèmes de violence physique et psychologique dans le passé.

Il y a quelques semaines à peine, j’avais un patient que je soignais depuis près de deux ans pour une douleur gastro-intestinale chronique. Nous avions fait chaque laboratoire, chaque supplément et chaque médicament connu de l’humanité, mais la douleur gastro-intestinale revenait encore et encore, un peu mieux, puis de retour. Elle a comme à mes yeux un échec de la médecine fonctionnelle. Mais pourquoi?

Finalement, elle m’a fait suffisamment confiance pour expliquer à son grand-père qu’elle l’avait maltraitée de 4 à 15 ans et qu’elle ne s’en était jamais occupée. Sa mère savait en quelque sorte mais ne faisait pas attention, car elle était également victime d’abus sexuel de cet homme. Il était finalement décédé plus tôt cette année-là et elle se sentit enfin libre. Suffisamment libre pour parler de quelque chose qu’elle cacherait et intérioriser physiquement pendant des décennies. Pour quelqu’un comme ce patient, la guérison ne peut véritablement commencer que lorsque le traumatisme sous-jacent est reconnu et peut enfin être traité.

Loading...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *