Voici ce qui arrive en cas de fibromyalgie. Ce que vous devez savoir sur cette maladie

La fibromyalgie est une maladie qui a fait l’objet de nombreuses controverses en raison de l’ampleur des symptômes et de la complexité du traitement. Ces deux aspects font encore l’objet de débats au sein de la communauté scientifique.

Image result

La maladie est en fait un syndrome qui est difficile à diagnostiquer, et il n’y a pas assez de preuves qui peuvent déterminer si un patient l’a ou non.

L’une des principales techniques pour le diagnostic de la maladie a été développé par l’American College of Rheumatology et est basée sur l’existence possible de taches molles chez un patient. Cette forme de diagnostic applique une pression de 4 kg. Sur 18 points mous corporels – si le patient ressent de la douleur sur au moins 11 d’entre eux, le test est positif.

Les critères ont été établis en 1990, et même si c’est une approche classique, il est toujours efficace. La pression est placée sur le trapèze, le supra-épineux, le fond cervical, la deuxième côte épicondyles, la trochantérique et le genou. La palpitation est numérique et le patient doit ressentir de la douleur, pas seulement la sensibilité pour que le test soit positif.

Loading...

En 2010, le même collège a présenté de nouveaux critères pour la détection de la fibromyalgie qui est plus en ligne avec l’opinion actuelle du syndrome.

Il existe deux nouvelles échelles:

l’indice de douleur généralisée (WPI) et l’indice de sévérité des symptômes (SS Score). L’approche élargie prend en compte de nouveaux aspects jugés non pertinents jusque-là.

Le diagnostic est maintenant plus complet et ce test devrait remplacer le précédent. Beaucoup de patients sont informés qu’ils souffrent de conditions telles que la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose et même la dépression, lorsque la cause réelle de leurs problèmes est la fibromyalgie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *